Pourquoi la lumière bleue est-elle nocive pour les yeux ?

Le terme « lumière bleue » est utilisé pour désigner un spectre lumineux dont la longueur d’ondes est comprise entre 380 et 500 nanomètres. Elle est généralement émise par le soleil mais peut également provenir des lampes et écrans LED. Avec la démocratisation des ordinateurs (PC ou Mac) smartphones, tablettes et autres appareils connectés, l’exposition aux rayonnements de la lumière bleue est de plus en plus importante, et ce dès le plus jeune âge.

Si la lumière bleu-turquoise dont la longueur d’ondes se situe autour de 490 nanomètres est bénéfique pour le sommeil, la lumière bleu-violet dont la longueur d’ondes est comprise entre 415 et 455 nanomètres est particulièrement nocive pour la santé, et plus précisément pour les yeux.

Cet article fera la lumière sur les dangers potentiels de la lumière bleue sur la  santé des yeux.

La lumière bleue, nocive pour le sommeil

Une exposition plus ou moins longue aux rayonnements de la lumière bleue pourrait avoir des conséquences graves sur la qualité mais aussi sur la quantité du sommeil. En effet, la lumière bleue émise par les écrans dérègle le rythme de l’organisme. L’Institut National du Sommeil et de la Vigilance explique que lorsque vous êtes exposé à la lumière bleue des écrans (qui est d’ailleurs particulièrement nocive), une hormone est produite, stimulant ainsi l’éveil. Ce qui implique que même si vous n’en n’avez pas conscience, la lumière bleue met votre cerveau ainsi que tout votre organisme en éveil, retardant ainsi l’endormissement.

C’est pour cette raison qu’il est recommandé de mettre à l’arrêt tous les écrans au moins une heure et demie avant le l’heure du coucher.

Outre ses effets dévastateurs sur la qualité et la quantité de sommeil, la lumière bleue aurait également des effets négatifs sur l’œil.

La lumière bleue, endommage le cristallin et la rétine

D’après des études menées par des chercheurs de l’université de Toledo aux Etats-Unis, la lumière bleue serait particulièrement nocive pour l’œil. En effet, elle serait à l’origine du déclenchement d’un processus qui intoxiquerait l’une des principales molécules photosensibles qui interviennent pour le bon fonctionnement de la rétine. C’est d’ailleurs ce phénomène qui conduit dans certains cas, au développement de la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age communément appelée DMLA. Cette maladie entraine une perte progressive de la vision. De fil en aiguille, une exposition fréquente à la lumière bleue pourrait dangereusement abimer le cristallin de l’œil.